Coupe du MondeFootball

Coupe du Monde 2018: Un algorithme a prédit le classement des 32 nations

Les analystes ont donc saisi le classement des équipes et la difficulté de chacune d’entre elles à se qualifier ou non pour les différentes étapes. Le facteur chance n’a pas non plus été laissé de côté puisque les spécialistes d’UBS l’ont bien pris en compte. Au total, Europe 1rapporte que la banque a réalisé pas moins de 10 000 simulations… Soit 10 000 Coupes du monde virtuelles !

En définitif, le résultat final n’est pas très original. En première position, l’algorithme donne gagnante l’Allemagne avec 24% de chance. Viennent ensuite le Brésil avec 20% puis l’Espagne qui serait alors perdante en demi-finale avec 16.1%. La première surprise du classement arrive au pied du podium avec l’Angleterre qui se trouve juste devant laFrance ! Un choix étrange au vue des spéculations des bookmakers qui donnent d’habitude davantage gagnante l’Hexagone plutôt que Angleterre. A en croire UBS, la France devrait donc perdre en quart de finale face à l’Espagne

L’Italie dans le classement 

Une aberration saute pourtant aux yeux. L’algorithme d’UBS a réussi a placer en douzième position l’Italie… Une étrange décision étant donné que la Squadra Azzurra n’a pas été qualifiée pour le Mondial 2018…

Ce type de classement est-il finalement fiable ? Il semblerait que les statistiques donnent quelque peu raison à la banque suisse. Car en 2006, UBS avait eu tout bon et avait prédit correctement la victoire de l’Italie. Cependant, des retournements comme la raclée qu’avait pris le Brésil à domicile face à l’Allemagne (7 buts à 1) en 2014 n’ont pas été prédit. Alors utile d’user d’un algorithme pour prédire un résultat sportif ? Peut-être mieux vaut-il laisser faire le jeu…

Laisser un commentaire