Autres

Petite histoire sur Leo Messi

DANS L’INTIMITE DE LEO MESSI

Il s’agit de la vie d’un jeune Argentin surdouĂ© originaire de Rosario et quintuple Ballon d’Or
FIFA (2009, 2010, 2011, 2012, 2015)

Le pari fou de le recruter Ă  13 ans,

Malgré sa petite taille
L’histoire de Messi, c’est d’abord celle d’un gamin incroyablement talentueux ballon au pied que tout le monde veut prendre dans son Ă©quipe dans la cour de rĂ©crĂ©ation.

Un hĂ©ros en culottes courtes capable de s’Ă©chapper par la fenĂȘtre de la salle de bains oĂč il s’Ă©tait enfermĂ© pour rejoindre ses copains de Newell’s Old Boys (Ă  Rosario) et les faire gagner,Ă  lui tout seul, la finale d’un tournoi.
Les images du jeune Leo sur un terrain sont d’ailleurs impressionnantes.
On comprend que le FC Barcelone ait fait le pari de le recruter Ă  treize ans, malgrĂ© sa petite taille liĂ©e Ă  un dĂ©ficit d’hormones de croissance. .

«On devait vraiment ĂȘtre un peu fou. Autrement on n’aurait jamais donnĂ© notre aval Ă  un tel transfert », raconte Javier PĂ©rez Farguell,directeur gĂ©nĂ©ral du Barça au moment de son recrutement.

«Remercions Dieu, Messi existe»

Le documentaire revient aussi longuement sur la difficile période de son arrivée en Catalogne.
SĂ©parĂ© de sa mĂšre, rentrĂ©e avec ses frĂšres et sa sƓur en Argentine, il attend durant de longues semaines le feu vert de Barcelone puis la fin d’un litige avec les Newell’s Old Boys pour pouvoir jouer.
Avant de se casser la jambe dĂšs son deuxiĂšme match. Il ne tardera pourtant pas Ă  faire la conquĂȘte de Barcelone, En commençant par ses coĂ©quipiers… .

«Quand il est arrivĂ© Ă  la Masia (le centre de formation du Barça), en mĂȘme temps que moi, il Ă©tait trĂšs mal Ă  l’aise.
Il est allĂ© s’asseoir au fond du vestiaire Ă  l’Ă©cart de tous les autres, se souvient en riant son coĂ©quipier Gerard PiquĂ©. Il Ă©tait incroyablement petit, mais aussi incroyablement bon.
L’entraĂźneur nous avait demandĂ© de le mĂ©nager parce qu’il Ă©tait fragile. On avait rĂ©pondu “pas de souci”, mais c’est surtout parce qu’on n’arrivait pas Ă  l’attraper. »

Messi, dont le script a Ă©tĂ© Ă©crit par l’Argentin Jorge Valdano, l’ancien directeur sportif du Real Madrid, n’oublie rien des moments majeurs de la
carriĂšre de « la Pulga » (la puce), ni des dĂ©bats qui l’accompagnent.
Est-il meilleur que Maradona ? Est-il un vrai Argentin ?…
Il se conclut sur une note plus personnelle en Ă©voquant la grand-mĂšre de la star,CĂ©lia, aujourd’hui dĂ©cĂ©dĂ©e.
Lorsqu’il marque un but, Lionel Messi lui rend encore rĂ©guliĂšrement un hommage discret. Elle
l’emmenait Ă  l’entraĂźnement quand il Ă©tait enfant. Il n’a pas oubliĂ©…
Et on n’oubliera pas non plus la petite phrase du grand Cruyff Ă  son sujet qui dit :«Remercions Dieu, Messi existe. »

Laisser un commentaire