AutresFootball

FIFA : Coupe du Monde avec 48 pays à partir de 2026 aura bel et bien lieu

Le conseil de la FIFA, réuni ce mardi à Zurich au siège de la fédération internationale de football association, a décide à l’unanimité d’adopter le principe de passage d’une coupe du monde de 32 à 48 nations comme le désirait son président, Gianni Infantino après son installation à la tète de l’organe faitier du football mondial. A partir du mondial de 2026, 16 groupes de trois seront constitués. C’était un rêve du président de la FIFA, aujourd’hui c’est officiel. La coupe du monde passera de 32 à 48 sélections comme l’a voté à l’unanimité ce mardi 10 janvier, le conseil de la FIFA.

Selon l’italien Infantino, cette reforme vise à donner plus d’explosion et plus de revenus à la compétition. « Petits » pays, qui vont caresser leurs rêves de jouer la coupe du monde auront plus des chances car le nombre des participants va croitre assez nettement. Un passage de 13 à 16 pays pour l’Europe est évoqué, de 5 à 9 pour l’Afrique, de 4 à 8.5 pour l’Asie. Un choix fortement critiqué par certains médias ces dernières semaines mais qui est désormais approuvé par le conseil.

Notons que c’est depuis 1998 que la coupe du monde se joue avec 32 nations. Reste maintenant à connaitre les modalités exactes de cette révolution, notamment avec le passage à trois équipes par groupe, au lieu de quatre actuellement.

Sportac.net a voulu s’imprégner de l’appréciation du monde-football sur la nouvelle reforme de la coupe du monde. Sont nombreux, les africains à bien recevoir cette nouvelle.

« C’est une excellente idée qui va permettre à l’Afrique d’être mieux représentée en phase finale. Cela va éviter les éliminations précoces des ambassadeurs africains en coupe du monde » commente Pascal Nanku journaliste sportif de renaissance TV de Bujumbura

« Bravo ! Infantino est un vrai leader. Il a des idées géniales. Une coupe du monde doit réunir le quart des pays du monde selon moi. Avec 48 pays, la coupe du monde va beaucoup intéresser les footballeurs et fanatiques. Il y aura un accroissement des revenus et une émulation sans pareille » lâche Bruno Ferra du quotidien Actu-foot du Rwanda.

Les deux prochaines coupes du monde garderont leur format habituel avant celle de 2026 qui réunira 48 pays. Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire