CANFootball

CAN Gabon-2017 : une victoire des Léopards bien célébrée dans le Nord-Kivu

De Goma-Beni passant par Butembo, la victoire des léopards sur les lions de l’Atlas (1 à 0) a été célébrée avec faste dans ces trois villes de la province du Nord-Kivu. A Goma par exemple, le match a été suivi en famille, soit à la maison où dans des buvettes, salle des sports etc. déjà à 18H, les supporters des léopards visible dans les rues avec des écharpes, emblème, tee-shirt, casquette et autres effigies aux insignes des léopards.

Stoppa Style, ce jeune couturier, est très débordé par la demande des clients « supporters des léopards » : « je ne sais pas comment servir tout le monde au même moment. Depuis ce matin, ils sont là. Chacun veut à tout prix avoir soit un chapeau, un logo ou un tee-shirt floqué RDC »

Après la victoire, les grandes artères de la ville de Goma sont prises d’assaut par des jeunes, enfants, vieux. Les cris de joie au rythme des Vuvuzela, les Klaxons, la dance, se mêlent à la fête.

«  Je suis vraiment très content, pour moi c’est la fête. Peu importe le reste des matches, le fait de gagner le Maroc me console d’avantage. Pour moi le congolais ont vengé la mort de Mzee Kabila. Il faut dédier cette victoire à notre martyr. Aujourd’hui 16 janvier, cela fait 16 ans depuis que Kabila a quitté la terre des hommes. Le Maroc est une grande nation du football, Ibenge est un vrai génie. D’emblé notre 11 de départ ne m’ont pas convaincu mais au final c’est trois points. Nsakala a été présent sur son flanc, hélas que Lomalisa viendra jouer que les quarts de finale. Bravo aux léopards. Je suis vraiment fou de joie » lâche ce quinquagénaire rencontré au rond-point Sygners avec bouteille de liqueur en main.

« Je ne sais pas comment retrouver mes enfants, après le match. Tous ont pris la direction du centre-ville pour célébrer. Maintenant il est minuit, je ne sais pas quoi faire » explique Madame Kavira Nzavake une mère de famille vivant dans le quartier Mabanga-Sud à Goma. Notons que quelques crépitements des coups de balles ont été entendus vers 1h.

A Butembo, c’est un concert des bidons qui a suivi la victoire des poulains de Florent Ibenge. La ville a vécu une ambiance inhabituelle nous dis Patrick Kisyano, journaliste sportif du milieu : « c’est chaud ici, cette victoire est bien salué par les Bubolais (habitant des Butembo). Après le dernier coup de sifflet, on pouvait voire les bistrots, nganda, Boites de nuit ouvrir ses portes. Pourtant c’est ne même pas le weekend. Les supporters de léopards ont fêté jusqu’aux petites heures. Depuis rue d’Ambiance jusqu’à Rue Kinshasa passant par Matokeo, la musique n’a pas cesser de résonner »

En fin à Beni, là encore, la victoire des léopards a suscité des scènes de liesse incroyables. Le rond-point Nyamwisi a été le centre de toutes les célébrations. Avec des Bidons, Vuvuzela, sifflets, les Beniciens dans l’euphorie ont oublié les affres des barbaries dont le milieu reste le théâtre.

« C’est vraiment génial, c’est une victoire surprenante. Je ne m’y attendais pas. Ibenge c’est un grand coach, il vient à bouveau de prouver que la RDC est une véritable machine. J’ai été déçu avec la publication des 23 sans Meschak Elia et Kagé. Mais hier j’ai donné au sélectionneur raison. Kabananga ou Mulumba ont bien joué. Je déplore l’arbitrage. Pour moi l’arbitre a été cruel, sauf que Dieu est un léopard (Rire…), je suis sûr que la RDC va aller loin dans cette CAN » commente Kalubi, entraineur du FC Mwangaza de Beni.

Jamais la RDC ne s’était imposée face au Maroc, lors de ses quatre derniers face à face en CAN (3 nuls, et une défaite). Voilà la première victoire des léopards devant les lions de l’Atlas qui méritait d’être bien fêter au pays de Lumumba.

 [match id=9]

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App