CANFootball

CAN Gabon 2017: éléphants et léopards se quittent dos à dos ( 2-2)

Vainqueurs 1-0 lundi dernier face au Maroc, les congolais qui comptaient se rassurer dès leur deuxième sortie, devront encore patienter après leur match nul de deux buts partout face à la Côte d’Ivoire.
Pourtant, les choses avaient bien commencé pour les hommes de Florent Ibenge qui dès la 9e minute de jeu, trouvaient le chemin des filets par l’intermédiaire de Neeskens Kebano qui exploitait un bon service de Kabananga dans la surface. A 1-0, les ivoiriens piqués dans leur orgueil réagissent et assaillent le camp des congolais qui finissent par craquer à la 26e. Sur un centre de l’ivoirien Max Gradel, Wilfried Bony échappe au marquage de Merveille Bopé et place une coup de tête dans le fond des filets de Matampi. (26e, 1-1).
Toute fois, la joie des ivoiriens sera de courte durée puisque deux minutes après l’égalisation de Bony, Kabananga bien servi par Firmin Mubélé, place à son tour, une tête victorieuse dans les buts de
Gbohouo. (28e, 1-2).

De retour des vestiaires, alors qu’on pensait s’acheminer vers une victoire congolaise, Sérey Dié, élu homme du match par la CAF, place une frappe des 30 mètres qui passe entre les jambes de Marcel Tisserand et termine dans les buts de Matampi. (67e, 2-2).

Les choix tactique d’Ibenge.

Pour cette rencontre face à la Côte d’Ivoire, Florent Ibenge devait composer avec deux absences. Celle du capitaine Gabriel Zakuani et Fabrice Nsakala touchés lors de la dernière rencontre face au Maroc. Bien
que ces deux joueurs ont participé à la dernière séance d’entraînement à Oyem, Florent Ibenge n’a pas voulu prendre de risque. Ainsi pour son onze de départ, l’entraîneur congolais a décidé de faire descendre Merveille Bopé dans l’axe, pour l’associer à Marcel Tisserand. A gauche, suite à la blessure de Fabrice NSakala et à l’expulsion de Lomalisa, c’est Jordan Ikoko qui a pris le couloir droit, envoyant ainsi le polyvalent Issama à gauche. A la récupération, la paire, Maghoma – Mbemba a été préférée, Remi Mulumba ayant été envoyé sur le banc. Au niveau de l’animation, Neekens Kebano qui
n’attendait qu’à être lancé, a été placé en meneur de jeu, juste derrière Mbokani en pointe, suppléé par Mubélé et Kabananga sur les franc dans un 4-5-1 décomposé en 4-2-3-1.

Départ pour Port-Gentil dès samedi

Après cette dernière rencontre des léopards face à la Côte d’Ivoire, les léopards quitteront dès ce samedi Oyem pour Port-Gentil où ils affronteront le 24 janvier le Togo, dans le cadre de la dernière journée
de la phase de poule. Les deux équipes s’affronteront à 20h00, heure locale, pendant qu’ à Oyem, le Maroc en découdra face à la Côte d’Ivoire à la même heure. Zakuani et Nsakala de retour pour le 3e
match ? Bien que de retour au dernier entraînement des léopards, Florent Ibenge n’a pas voulu prendre de risque avec Zakuani et Nsakala pour cette rencontre face aux éléphants.

Toute fois interrogé à la fin de la rencontre, Gabriel Zakuani s’est montré rassurant en indiquant qu’il a repris la course et pense pouvoir être apte pour la dernière sortie des léopards même si cette volonté devra être validée par le médecin et le coach.

Côte d’Ivoire : 16.Gbohouo, 17.Aurier, 21.Bailly, 5.Kanon, 18.Traoré, 11.Kessié, 20.Dié (c), 10.Doukouré , 9.Zaha, 12.Bony, 15.Gradel

RDC : 1.Matampi, 4.Ikoko, 18.Bope, 5.Tisserand, 2.Mpeko, 20.Maghoma, 22.Mbemba, 10.Kebano, 21.Mubele, 9.Mbokani (c), 6.Kabananga.

Sportac.net suit de près cette coupe d’Afrique des nations et pense que les léopards sont sur la bonne voie pour les quarts de finales. Avant d’y arriver, il faudra battre les éperviers du Togo ou à défaut un nul suffirait à la bande d’Ibenge. Rappelons que le Togo a courbé l’échine devant le Maroc. 3 à 1 pour les lions de l’Atlas d’Hervé Renard. Dans ce groupe, la RDC reste en pole avec 4 points, suivi du Maroc qui en compte trois, de la Côte d’Ivoire avec deux points et du Togo bon dernier avec un point.

[match id=16]

Laisser un commentaire