Rugby

RUGBY: Joost van der Westhuizen, une mort qui laisse les bafana bafana inconsolable

Le monde du rugby en deuil

Le lĂ©gendaire demi de mĂȘlĂ©e sud-africain Joost van der Westhuizen, champion du monde en 1995, s’est Ă©teint ce lundi Ă  l’ñge de 45 ans des suites de la maladie de Charcot, une affection neurodĂ©gĂ©nĂ©rative incurable dont il Ă©tait atteint depuis 2011, a indiquĂ© sa fondation.

« C’est avec une grande tristesse que nous confirmons le dĂ©cĂšs de Joost. Il nous a quittĂ©s chez lui, entourĂ© de ses proches », a publiĂ© sa fondation « J9 », sur sa page Facebook.

Samedi, il avait Ă©tĂ© admis Ă  l’hĂŽpital dans un Ă©tat critique, avec de grandes difficultĂ©s respiratoires. L’ancien numĂ©ro 9 des Bulls avait Ă©tĂ© diagnostiquĂ© en 2011 de la maladie de Charcot, qui l’avait peu Ă  peu empĂȘchĂ© de marcher et de parler. Les mĂ©decins lui avaient alors donnĂ© deux Ă  cinq ans Ă  vivre.

Bref histoire de Joost van der Westhuizen

Van der Westhuizen a portĂ© 89 fois le maillot des Springboks jusqu’à sa retraite en 2003. ConsidĂ©rĂ© comme l’un des meilleurs demis de mĂȘlĂ©e de tous les temps, il avait remportĂ© la Coupe du monde en 1995, Ă  domicile, face Ă  la Nouvelle-ZĂ©lande de Jonah Lomu (15-12 a.p), trois ans avant la Currie Cup et le Tri-nations. En 2015, il Ă©tait apparu trĂšs fragile, clouĂ© dans un fauteuil roulant pour l’anniversaire des vingt ans de cette victoire, au stade Ellis Park de Johannesburg.

Laisser un commentaire