Taekwondo-RDC:Adieu double maitre « Kenzo Mukendi »

Adieu double maitre « Kenzo Mukendi », la phrase légendaire lui dédiée « Justice pour Me Kenzo Mukendi » restera éternelle dans la mémoire des amoureux du sport congolais et du mouvement olympique. C’est de cette manière que ce samedi 10 juin, les journalistes des sports de Kinshasa ont rendu un dernier hommage mérité à ce grand sportif pour garder à chaud son héritage à l’esplanade de la Fikin.

Heureusement pour ses journalistes éplorés, ils ont été accompagnent par les pleurs de toute une famille, d’une commune(Lemba),d’un pays, de toute une ville, du comité olympique congolais, de la FECOFA, de toutes les fédérations sportives, de l’église catholique (Abbé Koko Bolinda), des autres confessions religieuses, des associations des jeunes, des musiciens , des artistes- comédiens(Sai-Sai) et des milliers d’ anonymes épris de la bonne cause. Sur leurs visages se lisaient la consternation et l’incompréhension : « Pourquoi Me Kenzo, si tôt » ?

Et pour lui prouver cet amour à titre posthume, chaque discipline a pu organiser des combats d’exhibition sur cette esplanade. Dire ensemble, nous ne t’oublierons jamais et ne jamais se résigner. Continuer pour les sports congolais. Dans la foule, Me Ben Kabundi (BC Moto) déclare : « espérons que le siège du Comité Olympique à Limeté ou l’Open de Taekwondo de Kinshasa porteront son nom ».

C’est après la messe, une dernière audience solennelle a été organisée par ses pairs du barreau. Et Me Kenzo a été conduit à sa dernière demeure. Adieu Me Kenzo !

Me KENZO MUKENDI

Secrétaire général de la Fédération Congolaise de Taekwondo (FECOT), Me Kenzo Mukendi est décédé, jeudi 1er juin, des suites d’une crise cardiaque, aux Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK).

Me Kenzo Mukendi était également trésorier général-adjoint du Comité olympique congolais (COC), cette instance qui pilote les fédérations sportives de la RDC .

Il a été récemment nommé vice-président de la Commission ad-hoc devant gérer le conflit entre le Comité olympique congolais (COC) et les fédérations congolaises.

Le décès de Me Kenzo intervient pendant que la crise continue de déchirer les deux parties. Elles ne s’accordent pas sur la date de la tenue des élections du nouveau comité olympique. La majorité des fédérations exigent une «assemblée de clarification» avant ces élections et accusent le comité sortant de mauvaise gestion.

Laisser un commentaire

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com