AfriqueFootballRDC

Dossier-Ngimbi: V.club ne lâche pas , l’appel sera interjeté

Selon la correspondance de l’association sportive Vita Club datant du 05 juillet transmise à la fédération congolaise de football association ( FECOFA) dont votre rédaction en a été copié. Le club de la capitale a demandé à l’organe faîtier du football congolais une autorisation de passer à la juridiction supérieure afin d’avoir gain de cause dans le fameux dossier Mercey Ngimbi.

Après la première sentence de la ligue nationale de football déclarant la plainte de Vita club recevable et non fondé en date du 01 juillet, le club cher à la présidente Bestine Kazadi ne lâche pas prise. Les moscovites se disent prêts à saisir le tribunal arbitral de sport ( TAS) pour qu’ils soient remis dans leur droit. C’est le début d’un feuilleton judiciaire qui n’a pas encore dit de sa durée. Tout en attendant la réponse de la fédération, les verts et noir se disent lésés. En effet ,  selon l’esprit de la plainte de Bana Mbongo, le transfert de Mercey Ngimbi de Maniema union au TP Mazembe serai entaché d’une faute en écriture. L’utilisation de l’encre correcteur sur la note de transfert est une entorse aux prescrits du règlement.

Rappelons que ce scénario incommensurable fait directement penser à ce bras de fer entre les deux géants du football congolais autour de Zao Matutala dont le tribunal arbitral du sport a tranché en faveur des verts et noir de Kinshasa  pour l’édition 2020-2021 de la ligue nationale de football de première division.

Laisser un commentaire